#13 ★ Margaux Derhy, artiste-peintre

« Toute ma vie et tout ce qui me nourrit se situent autour du domaine de la peinture. »

Plonger
Les yeux les premiers.
Les laisser se remplir à ras bord.

Découvrir les murs immaculés, les alcôves creusées sur le mur de droite.
Sentir, puis constater que le plafond est effectivement haut.

Me placer au centre de la pièce,
Et me laisser empoigner le cœur
Par cette profusion de couleurs qui déborde des murs.

Nous sommes en février,
Et je viens d’entrer dans l’atelier de Margaux Derhy.

Joie, ravissement,
Émerveillement de me retrouver là.

Les ateliers d’artiste font partie de mes lieux préférés au monde.
Si je le pouvais, j’y passerais mes journées.

Ces endroits sont si débordants pour mes sens
Si habités,
Qu’ils me remplissent en un claquement de doigts.

L’atelier de l’artiste,
C’est son endroit d’essais-erreurs
Son lieu de trouvailles géniales et de questions sans réponse
Son refuge pour explorer, chercher, creuser, suivre une direction
Son point de chute
Et de progression
Sa zone de confort et de turbulences.

L’atelier de l’artiste,
C’est un lieu que je visite toujours sur la pointe des pieds,

Alors que tout en moi voudrait s’approcher des toiles pour mieux les ressentir,
Les saisir pour les retourner
En respirer les odeurs, nez collé,
En toucher les reliefs à peine secs.

M’allonger au sol ou me mettre la tête à l’envers
Pour changer de point de vue.

Prendre des centaines de photos.

Dire ce que je ressens-sans-filtre
Dans un monologue sans fin ni début.

Dire comme je suis émue, éblouie
Par tant de beauté.

Mais j’y vais toujours sur la pointe des pieds.
Pudiquement
Respectueusement
Sans trop me montrer.

Et puis, parfois,
Quand le privilège n’a d’égal que ma joie,
Je pose mes micros sur la table basse
Et j’appuie sur le bouton « Enregistrer ».

Bienvenue dans l’extraordinaire atelier de Margaux Derhy !

Je suis si fière + heureuse + reconnaissante + surexcitée
De vous présenter ce nouvel épisode de CHAMADE.

Sa parole est si rare que je me sens chanceuse comme jamais.
(La dernière interview qu’elle a donnée dans un podcast,
C’était en 2018 dans Génération XX.)

Margaux Derhy est une artiste aux talents multiples et immenses.
Sa peinture, dont les évolutions sont passionnantes à suivre,
Me touche infiniment.

Depuis le premier jour, la première toile que j’ai découverte d’elle
Il y a quoi… quatre, cinq ans ?

Alors, installée face à elle dans son lieu sûr,
J’ai laissé mes questions s’écouler en douceur,
Tendu l’oreille et le cœur aux vibrations de sa voix,

Suivi sa pensée comme une petite souris embarquée dans le baluchon
D’une faiseuse de BEAU généreuse, lumineuse
Et qui m’inspire au plus profond.

Dans notre conversation, vous allez découvrir plusieurs facettes de sa démarche aux 1000 dimensions.

Vous allez entendre sa sensibilité qui affleure à chaque phrase.
Vous allez découvrir son rapport à la peinture à l’huile et à la terre.
Vous allez partir en voyage (de New York au Maroc, et bien au-delà).
Vous allez apprendre son verbe que j’ai, moi, envie de faire mien encore plus souvent qu’actuellement.

Vous allez en apprendre beaucoup sur ce que c’est
En vrai, pour elle, de vivre pour la peinture.

Avec
Une
IMMENSE
Joie,

Voici pour vous… l’artiste-peintre Margaux Derhy.

Dans cette conversation, vous allez découvrir :

🖌 ️sa rencontre avec deux Tahitiennes

🖌 les contours en 3D de son lieu de création

🖌 ce que suppose sa « peinture de réparation »

🖌 ce qui la relie à sa grand-mère disparue

🖌 ce qu’est le Cercle de l’Art, qu’elle a fondé

Pour explorer l’art de Margaux Derhy et découvrir les autre facettes de son travail, promenez-vous sur son compte Instagram.

C’est un véritable coffre aux trésors
Où cohabitent des œuvres de sa série « Mémoire vive »
Son céleste projet audiovisuel « Variation for a cloud »
Ses attrape-larmes
Ses ateliers avec des enfants
Ses résidences long courrier…

Bref, la palette à facettes se décline presque à l’infini.

 

Ce texte est issu de ma gazette à paillettes du 1er avril 2022 (et a été retravaillé).

Vous avez un projet de podcast ?

Je fabrique de beaux objets podcasts pour vous ou avec vous.

Portrait de Marie Girardin Lépine micro de podcast à la main

Ils et elles écoutent CHAMADE…

Un podcast nommé CHAMADE – D’entrée de jeu je suis happée par la voix de Marie Girardin Lépine, un univers, des mots posés là qui ont à voir entre eux ou pas, une personnalité avec un prénom et un nom se dessinant dans mes oreilles et sous mes yeux, celle ou celui dont Marie va révéler l’éclat. Puis vient le message de bienvenue que je connais pas cœur et que je récite en même temps que Marie, à voix haute. Ensuite il y a cet instant magique avec ce verbe que Marie va prononcer au bout de 3. Je me dis à chaque fois : « ah quel verbe va-t-elle décider de donner vie dans cet épisode-là » ? Puis le « et si vous restez jusqu’à la fin » sonne à mes oreilles. Non pas déjà !!! Je n’ai aucunement envie d’y approcher.

« Diffuser le beau » Merci pour cette parenthèse hors du temps qui éveille la conscience au beau !

Écoutez CHAMADE et abonnez-vous :

    ⭐️ Mettez 5 étoiles et un joli commentaire sur Apple Podcasts

    Merci pour votre précieuse écoute et vos retours !

    CHAMADE est un podcast de conversations intimes et étonnantes pour faire palpiter votre vie !

    Rencontrez des faiseuses et des faiseurs de beau (artistes, artisan·e·s, écologistes, créateurs·rices…) qui vivent le cœur battant.

    Au programme : de la profondeur et du jeu, du quotidien et du merveilleux.

    Et au beau milieu, le fruit de mes écrits

    Que je vous offre

    Au format Intercalaires

    Je suis Marie Girardin Lépine, créatrice de La Fantaisie Vagabonde,

    Dont CHAMADE est le paysage sonore.

    Bienvenue dans cet espace
    Dédié à la passion qui rend les gens vivants
    Et au beau qui rend le monde vibrant.