À Paris, récemment, il y en avait un,
torse nu, sur le parvis de l’Hôtel de Ville,
armé de deux longues baguettes reliées par un genre de fil.

J’avoue ne pas avoir trop examiné le matériel.
J’ai plutôt admiré le résultat.

Oh, il est bien connu !
On en voit même souvent, sur les esplanades.
Dès qu’il y a du soleil et des enfants, la magie opère.
Instantanément.

Et comme je suis aussi un peu (beaucoup) une enfant,
Le charme magique opère aussi très bien sur moi.

À tous les coups, je suis subjuguée par cette eau savonneuse qui se transforme en bulles iridescentes.
Tantôt minuscules
Tantôt gigantesques

Tantôt portées par les courants ascendants, du regard, on les suit,
qui se perdent derrière les toitures.

Tantôt clouées au sol,
leur existence est bien plus fugace et… éclatante.

Pour les apprécier, il faut :
1. être un enfant ;
2. être en présence d’un jeune enfant, qui découvre les bulles et ne comprend pas bien de quoi il s’agit. Ça m’est arrivé, avec ma jolie mini nièce, qui courait après elle-ne-savait-pas-trop-quoi. Et ça l’amusait. Beaucoup ;
3. avoir une bonne dose de fantaisie vagabonde qui frétille entre les deux oreilles.
Si vous êtes là, c’est que vous êtes un peu de ceux-là ! ✨

Alors, à vos flacons !
Soufflez des bulles de savon !

(Et s’il vous prend l’envie d’en créer des géantes, comme sur le parvis de l’Hôtel de Ville, je viens de tomber là-dessus.)

 

La Villette, Paris

[teamLab : au-delà des limites, La Villette, Paris – Expérience immersive haute en couleurs et en étoiles dans les yeux]

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires