"On détruisait l'espace public, alors que maintenant, on l'embellit."



Deuxben De Rennes,
artiste issu du graffiti

Laissez-moi vous raconter
Une histoire de marche.

J'aime me promener en ville
Déambuler
Avoir les yeux qui traînent partout
Découvrir un lieu inconnu
Ou parcourir pour la 100e fois des rues que je crois connaître par cœur.

J'aime me balader et laisser mon regard
Saisir ce qu'il n'avait jamais vu
Alors que lui et moi passons là ou là
Si souvent.

J'aime comme la rue est changeante
Comme les murs se peuplent de formes et de couleurs
Un jour
Pour être réinventés le presque lendemain.

J'aime les vieilles affiches toutes décollées
J'aime les (très) vieilles enseignes qui ne sont plus que l'ombre d'elles-mêmes.

Et j'aime, plus que tout, croiser la route d'une nouvelle œuvre peinte à la bombe sur un mur de chantier ou collée en vitesse, sur un bout du quartier.


Je me souviens du 1er bonhomme que j'avais vu de lui

Sur le mur décrépi d'une ancienne boutique rongée par un champignon pas très mignon.

Je me souviens m'être exclamée
"Ah enfin ! En voilà un ! Mon premier ! Salut, toi."


Il faut dire qu'à Rennes, aux alentours (et bien plus loin), on les croise souvent, ses personnages aux coudes tout ronds, ses scènes flamboyantes et tous ses traits qu'on dirait mouvants.


Alors, croyez-moi : le retrouver chez lui pour parler de la rue, de décorer des murs et de sa vie,
C'était un peu intimidant


Mais surtout, surtout, c'était passionnant.

L'artiste Deuxben De Rennes est dans CHAMADE !

Il vient du monde du graffiti

Il bombe les murs, y colle ses dessins, crayonne et peint dans son atelier, crée des œuvres très belles et... d'actualité.


À mon micro, il a laissé courir les mots et les souvenirs.

Son propos est passionnant, croyez-moi.

Non, ne me croyez pas !

Allez l'écouter. 😊

Dans notre conversation, vous allez découvrir :

🎨 une histoire du graffiti, vue de sa fenêtre à lui

🎨 son rapport (surprenant) à l'adrénaline

🎨 son premier moteur pour créer

🎨 ce que lui inspire le mot "couleur" (et le retour de mon jeu préféré !)

🎨 la question que lui posent, à tous les coups, les enfants

Ah, et surtout : allez jusqu'au bout de l'épisode !


Je l'avais en face de moi, donc j'avais l'image en plus du son.
Vous, vous ne le verrez pas, vous l'entendrez seulement.
Mais l'effet sera le même. Promis.


Quel effet ?


Votre cœur, réjoui, quand vous l'écouterez vous raconter deux "premières fois" inoubliables pour lui.


Il sourit quand il parle ; ça s'entend. Et c'est très émouvant.


Ce texte est issu de ma gazette à paillettes (et a été retravaillé).

Ils et elles écoutent CHAMADE...

Merci pour cet épisode que j’ai adoré. Je ne connaissais pas cet artiste ni l’homme caché derrière mais ça donne vraiment envie de découvrir ses œuvres.
Et je suis plutôt de la team "nez en l’air" quand je me balade !

Petit message pour te dire que j'ai passé l'après midi à créer tout en écoutant les 2 derniers épisodes de podcast. J'ai eu un réel coup de cœur pour la discussion que tu as eue avec Deuxben De Rennes ! La rue est un milieu que je ne connais pas et qui m'a toujours intrigué, alors son discours m'a transporté et m'a permis de voir les choses sous un autre angle ! Merci pour ça ❤️.

ABONNEZ-VOUS À CHAMADE :


Écoutez également CHAMADE sur :

⭐️ Mettez 5 étoiles et un joli commentaire sur Apple Podcasts

🖋 Envoyez-moi un e-mail à bonjour@lafantaisievagabonde.com

💌 Abonnez-vous à la gazette à paillettes (ma newsletter)


Merci pour votre précieuse écoute et vos retours !

CHAMADE est un podcast de conversations intimes et étonnantes pour faire palpiter votre vie !


Rencontrez des faiseuses et des faiseurs de beau (artistes, artisan·e·s, écologistes, créateurs·rices…) qui vivent le cœur battant.

Au programme : de la profondeur et du jeu, du quotidien et du merveilleux.

Et au beau milieu, le fruit de mes écrits
Que je vous offre
Au format Intercalaires... 

Je suis Marie Girardin Lépine, créatrice de La Fantaisie Vagabonde,
Dont CHAMADE est le paysage sonore.


Bienvenue dans cet espace
Dédié à la passion qui rend les gens vivants
Et au beau qui rend le monde vibrant.

Lisez mon post sur Instagram :