Rennes – Samedi 15 septembre, 13h55

Accroché à mon poignet droit par un ruban irisé, il flotte au vent,
Au gré de la brise tiède de cette journée.

Je l’ai gonflé à l’hélium, le ballon rouge.
Je voulais qu’il invente une danse aérienne,
Et puis qu’il guide les explorateurs curieux.

Douze.
Ils sont douze.
Impatients de marcher dans les pas de l’ArtisteX, cet être mystérieux qui finira par se dévoiler.

Il est 14 h, et ma fantaisie vagabonde et se déploie.
Elle les guide.
Les perd.
Les interroge.
Les surprend.

 

Rembobiner le film

Mes heures et mes jours et mes semaines de réflexion, de mise en scène, de planification,
Mes idées lumineuses et pailletées,
Mes questions insolubles, qui attendaient de rencontrer leurs réponses, le jour J,
Mes angoisses et ma fébrilité,
Mon impatiente malice,

Les échanges passionnants avec l’ArtisteX,
Sa démarche,
Ses recherches,
Ses inspirations,
Son univers coloré, attachant.

Comme un puzzle géant, tout assembler.
Tranquillement.
Méticuleusement.

Écrire la trame.
Écrire des cartes.
Imprimer. Découper.
Garnir des enveloppes.
Les fermer.
Peindre des petits cailloux.
Rire intérieurement.
M’amuser.
Me projeter.

Jusqu’au point de rendez-vous.

 

Samedi 15 septembre, dans les rues de Rennes

Une énigme. Deux.
Un beau parleur qui guide une main attentive.
Un coléoptère.
Un parapluie.
Un café serré.
Des crayons. Plein.
De la musique. Pas assez.
Une joute oratoire.
Un koala.
De beaux endroits.
Des ciseaux.
De la colle.
Du thé glacé.
Des petits cailloux.
Et un ballon rouge…

Puis deux.

 

16h55

Les participants de la première exploration de La Fantaisie Vagabonde passent la porte de son atelier.
Elle, l’ArtisteX.
Qu’ils ont suivie sans la connaître, dans les rues de Rennes, à travers des fragments de son travail et les œuvres des artistes qu’elle admire.
Cette ArtisteX dont vous trouverez l’identité, si vous cherchez bien.
Cette ArtisteX qu’ils rencontrent enfin.

Des petits cailloux.
Un second ballon rouge.
Et voilà.

Interroger.
Échanger.
Observer.
Écouter.
Trinquer, aussi.

 

Le ballon rouge et l'exploration

 

Ainsi s’achève ma première composition, en vrai de vrai.
Celle que je n’oublierai jamais.
Celle qui marque le début de la suite, aussi.
Surtout.

L’exploration n° 1
achevée,
La Fantaisie Vagabonde
Pétille
Bondit
Et réfléchit.

 

Et comme par magie, ces mots de Saint-Augustin, posés devant mes yeux.
Je ne vois pas de plus belle illustration de ce 15 septembre,
Et du voyage que j’entame aujourd’hui :

Avance sur ton chemin, car il n’existe que par ta marche.

À bientôt ici.
À bientôt là-bas.
À bientôt…
Où ça ?! ✨

 

[🎶 Dans mes oreilles : Syd Matters, “Ghost Days” – la B.O. de l’ArtisteX]

 

8 commentaires

  1. J’avais déjà lu ton article il y a plusieurs mois mais ne l’avais alors pas commenté. Je m’y prête aujourd’hui avec délice car, oh oui, il a ravivé de bons souvenirs : ceux d’une expérience insolite, heureuse, curieuse, excitante, unique. Merci pour cette rencontre Xtravagante. Je reste en veille quant à ton chemin, il nous éclairera vers de nouvelles épiques aventures.

  2. Héhé ! Non, pas encore. Mais l’idée de devoir en créer une pour les curieux me réjouit.
    Vous serez tenus informés, promis. 🙂

  3. Y a-t-il une liste d’attente où s’inscrire pour la prochaine marche du ballon rouge ?

  4. Merci Marie pour cette journée mystérieusement poétique ou poétiquement mystérieuse 😊.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires