Le soleil brille fort et chaud.

Peut-être certains cherchent-ils déjà un petit coin frais, à l’ombre d’un magnolia, sous une tonnelle ou entre les murs épais d’une vieille bâtisse.

Et si, ensemble, nous cherchions l’ombre ?!
Mais pas n’importe laquelle.

Celle que je vous invite à chasser aujourd’hui est chinoise !

Ça vous dit ?

Tous les supports peuvent l’accueillir.
L’ombre chinoise peut être fortuite, inattendue.
Ou bien le fruit d’un malicieux intervenant.
Rappelez-vous… les concours d’ombres chinoises quand vous étiez enfant.

Quand vous en aurez trouvé une, deux, dix… vous pourrez la/les prendre en photo. Et partager votre découverte sur Facebook ou sur Instagram avec le #lafantaisievagabonde.

Et d’ailleurs, pourquoi parle-t-on d’ombres “chinoises” ?
Wikipédia consacre un article au théâtre d’ombres, né en Chine.
En France, au début du XXe siècle, le théâtre d’ombres est présenté, avec beaucoup de succès, au cabaret du Chat Noir, à Montmartre.

Et d’ailleurs bis, en parlant de théâtre d’ombres…

Wayang kulit, île de Bali (Indonésie), Septembre 2016

 

Bonne quête et belle journée au zénith !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires