Aujourd’hui est un grand jour !
Parce que je l’ai décidé. Tout simplement.
Et vous pouvez en faire autant.

Là tout de suite, c’est l’heure de la première invitation, celle qui sent bon la peinture fraîche.
Prêt(e) ?
C’est parti.

Matériel :
– un morceau de papier
– un stylo

Je vous invite aujourd’hui à écrire quelques mots sur un morceau de papier.
Que vous le déchiriez rageusement, le découpiez proprement ou le pliiez minutieusement.
Qu’il soit blanc, cartonné, quadrillé, bleu, vert ou orange.
Qu’il soit d’Arménie, de soie, canadien ou allemand.
Peu importe !
Quant au stylo, même liberté.

Ce morceau de papier, vous le glisserez ensuite dans une poche de manteau/veste/blazer.
La poche d’un connu ou d’un inconnu. D’un être cher ou d’un passant.

Votre seule contrainte : écrire un petit message réjouissant, qui n’appelle pas de réponse.
Et d’ailleurs, n’attendez pas qu’on vous en parle, de votre papier.

Vous pouvez noter une citation, une phrase qui vous passe par la tête, un message à l’univers, un souhait, une promesse, une blague, une devinette, un mot doux, un mot fou…

Ce qui est joli, dans cette histoire, c’est qu’on ne maîtrise pas du tout la réception de notre note.
Le destinataire la découvrira-t-il tout de suite ?
Demain ?
Dans un an (parce que dès ce soir, il va ranger son gros manteau pour le ressortir l’année prochaine) ?
Ou bien la note va-t-elle passer à la machine -toujours coincée dans la poche du manteau- avant d’avoir été lue, se transformant alors en vague matière compacte et illisible ?
Ou être jetée en même temps que le vieux mouchoir et le trombone désarticulé qui traînaient au même endroit ?
Ou être aimantée au frigo tellement elle aura plu ?

Bref, une vraie note vagabonde… qui ignore tout de sa destinée.

À nous de jouer. 📝
(oui oui, moi aussi, je joue !)

 

 

Nota : Si vous souhaitez prendre votre message ou morceau de papier en photo avant de le laisser s’échapper, n’hésitez pas ! Vous pourrez partager votre cliché ici, sur la page Facebook ou sur Instagram avec le #lafantaisievagabonde.
On gardera ainsi une trace de nos missives !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires